By

Depuis que j’ai commencé l’unité sur les spiritueux pour mon diplôme WSET, j’entends toutes sortes de choses et leur contraire en lien avec le whisky écossais. Y a pas si longtemps, j’ai publié une photo d’un Scotch sur glace que j’avais décidé de me servir; elle a été accueillie avec un certain froid à la vue de l’eau, gelée qui plus est, que j’avais déposée dans mon breuvage. Dans les temps immémoriaux, le Scotch n’était pratiquement jamais dégusté net, et la tendance actuelle chez les consommateurs, particulièrement la jeune génération, est de renouer avec le Scotch « allongé », avec l’eau la plus pure disponible. En vérité, l’ajout d’eau à un whisky lui permet de relâcher des composés volatiles qui vous procureront une expérience nouvelle du breuvage. Pas besoin de grand chose, juste une larme.

Mais le mythe qui me tarabuste le plus est sans doute celui qui veut que les Single Malts sont systématiquement meilleurs que les Blended Scotch, parce qu’ils ne seraient pas, en premier lieu, des assemblages. Eh ben devinez quoi: à moins qu’un distillateur se soit donné l’onéreuse merde d’embouteiller un seul baril de son whisky, soit pour créer un produit super-premium ou créer un buzz dans les boutiques hors-taxes, TOUS les whiskys écossais sont, sans exception, des assemblages. Même les Single Malts. Je vous invite à ce tour d’horizon bien trop court des différents whiskys écossais sur le marché, pour vous démontrer qu’au bout, ils sont tous des assemblages de différents spiritueux. Et s’il y a quelque chose que j’ai omis, veuillez m’en aviser dans la section commentaires.

Gene Leach
Crédit photo: Andrew Leach
Source: en.wikipedia.org

Source: en.wikipedia.org

Nous considérerons cinq différents types de scotch. Nous allons les aborder un à un, pour souligner les similitudes en ce qui a trait à l’assemblage, tout en mettant les différences en relief.

BLENDED SCOTCH WHISKY:

Le vrai assemblage de ce whisky est effectué après l’élevage. C’est un mélange de whisky de malt et de whisky de grain (voir ci-bas). Le whisky de grain est élaboré à partir d’un mélange de blé, de maïs et d’orge maltée. Ces whiskys sont les plus populaires sur le marché mondial et comptent également parmi leurs diverses itérations les meilleurs scotchs comme les pires. Le plus fameux d’entre eux est certainement Johnnie Walker.

BLENDED MALT SCOTCH WHISKY:

CE whisky est élaboré à partir d’une variété de whiskys de malt en provenance d’une variété de distilleries et de sources. Le grain de base est l’orge maltée. Ballantine’s fabrique un bon exemple de ce genre de whisky.

BLENDED GRAIN SCOTCH WHISKY:

Ce whisky est élaboré à partir de divers whiskys de grain en provenance d’une variété de distilleries et de sources. Les grains de base sont l’orge maltée, le blé et le maïs. Dewar’s est reconnu pour ses bons whiskys de grain.

Source: cinemaperaestudiants.cat

Source: cinemaperaestudiants.cat

SINGLE MALT SCOTCH WHISKY:

Ce whisky est élaboré à partir d’un variété de whiskys de malt en provenance d’une seule distillerie. Le grain de base est l’orge maltée. Ils sont très prisés par les amateurs est vus à tort comme n’étant pas le résultat d’un assemblage. The Talisker, The Balvenie, Laphroaig, Ardbeg, pour n’en nommer que quelques-uns, produisent tous d’excellents single malts.

SINGLE GRAIN SCOTCH WHISKY:

Ce whisky est élaboré à partir d’une variété de whiskys de grain en provenance d’une seule distillerie. Orge maltée, blé et maïs forment les matériaux de base. Les whiskys de grain gagnent en popularité, et Haig Clue, Clan Denny et Cameron Brig sont parmi les plus visibles sur les marchés mondiaux. Le pourcentage d’orge maltée dans les whiskys de grain dépasse rarement 10%. Cependant, sa présence est essentielle pour les enzymes qu’ils contient, capables d’hydrolyser l’amidon en sucre simples.

Comme je viens de l’établir, tous ces whiskys sont le résultat de l’adjonction de plusieurs whiskys différents par un maître assembleur, puisés soit dans la réserve d’une distillerie donnée ou à travers des échanges avec d’autres distilleries. L’assembleur doit constamment être à l’affût de la constance dans le style proposé par une marque. Les consommateurs de scotch n’apprécient ni ne désirent une variation de goût d’une bouteille de scotch à l’autre; ainsi, un grand soin est mis à choisir les ingrédients appropriés pour pouvoir créer le même whisky d’un lot à l’autre. Comme les stocks peuvent varier en qualité (ainsi que dans leur coupe à l’alambic), c’est la recette qui est appelée à changer d’un lot à l’autre.

Source: uncyclopedia.wikia.com

Source: uncyclopedia.wikia.com

Il n’existe pas non plus de limites sur la quantité de whiskys différents qui peuvent entrer dans l’élaboration d’un assemblage. De par leur nature respective, et la façon dont ils ont évolué, ils ont tous un caractère unique qui sera appelé à jouer un rôle spécifique dans l’assemblage. On pourrait ainsi débattre l’idée que le scotch en provenance d’une seule barrique pourrait potentiellement être moins complexe qu’un assemblage, mais il importe d’admettre qu’un producteur ne lancerait un scotch de barrique unique que si et seulement si celui-ci présente assez de profondeur et de complexité pour se tenir debout seul.

Dernier petit message à tous les amoureux de la tourbe, dont je suis: un scotch single malt fait uniquement de malt tourbé serait carrément imbuvable. Un scotch tourbé contiendra donc toujours une certaine quantité de spiritueux non-tourbé, afin d’ajouter une perspective et de ne pas laisser les arômes du breuvage se noyer sous la fumée. C’est particulièrement important pour les scotchs d’Islay, car la tourbe y est intense, pleine d’arômes médicinaux et marins.

***

Si vous voulez approfondir le sujet, ce que je n’ai pas fait, jetez un oeil sur « Whisky: The Manual », par Dave Broom, un livre très éducatif sur le monde de ce spiritueux tant prisé. Dave Broom est une sommité en matière de spiritueux: il parvient, avec une verve toute simple, à vous faire avaler les secrets de distillation et d’élevage les plus complexes. Il casse un mythe ou deux au passage, tant qu’à faire. Je vous recommande chaleureusement ce livre.

Rappelez-vous ceci: dans les vins comme dans les spiritueux, l’assemblage est crucial pour la constance du style. Assister à une fête d’Hallowe’en déguisé en Écossais qui porte un masque de Gene Simmons est un exploit dur à répéter l’année suivante, alors vaut mieux mettre son énergie dans un costume qui sera admiré de tous, plus magique que la somme de ses parties, avec son identité propre et la capacité de marquer l’imaginaire et la mémoire de tous.

Le scotch réussit cela sur tous les plans.

swordfou

51j3o5XkhSL._SX357_BO1,204,203,200_
BROOM, Dave, Whisky: The Manual, Hachette UK Source: amazon.com
About the Author

Related Posts

Source: sommfou.com Nous voici arrivés à la fin. Après une tablée de...

Snob

Source: blog.bookstellyouwhy.com Longtemps le vin a été l’apanage de...

4 Comments
 
  1. Marc-André Morency 27 février 2016 at 7 h 23 min Répondre

    Bonjour,
    À titre informatif, le tout nouveau livre intitulé « Iconic whisky » est une mine d’or francophone sur le whisky!

    • David Pelletier 27 février 2016 at 7 h 45 min Répondre

      Merci du tuyau! En lien avec l’habitude française, rien de mieux qu’un titre en anglais pour une livre en français… *soupir*

  2. Marc-André Morency 27 février 2016 at 10 h 51 min Répondre

    En effet, c’est pas « top » ;)! Tant qu’à y être….je débute mais qui sait ce que l’avenir réserve! https://mamwhisky.wordpress.com/

Leave a Reply